Didier RATSIRAKA

wikipedia.jpgdaddy-boky4.jpgDidier RATSIRAKA, premier président de la 2ème République,

deuxième Président de Madagascar, fondateur de la

République Démocratique de Madagascar

Robert ANDRIANTSOA (robertandriantsoa@yahoo.fr - dadaroby24@gmail.com)

capitaine-de-corvette-1.jpgPrésident du Conseil suprême de la Révolution 15 juin 19754 janvier 1976

15 Juin 1975 : le Directoire  désigne le Capitaine de Frégate Didier Ratsiraka Chef de l’Etat, du Conseil Suprême de la révolution et du Gouvernement.

ratsiraka.jpgLa République démocratique de Madagascar, dite également République démocratique malgache ou Deuxième République de Madagascar, est le régime politique en place à Madagascar de 1975 à 1992. D'inspiration socialiste, le régime a été considéré comme apparenté aux régimes de type communiste, et comme faisant partie du « bloc communiste » du continent africain.

capitaine-de-corvette-2.jpg

 Didier Ratsiraka, lui qui allait finir par accepter une responsabilité dont deux de ses prédécesseurs s’étaient déchargés et qui avait causé l’assassinat du troisième six jour à peine après son arrivée au pouvoir.

direcoire.jpgLe 15 Juin 1975, les 18 membres du Directoire militaire décident d'élire un membre qui deviendra le prochain Président de la République. C'est le Capitaine de Frégate Didier RATSIRAKA, ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement Ramanantsoa, à peine âgé de trente-neuf ans, lui qui allait finir par accepter une responsabilité dont deux de ses prédécesseurs s’étaient déchargés et qui avait causé l’assassinat du troisième six jour à peine après son arrivée au pouvoir.            Pendant les cent vingt jours de délibération des dix-huit (officiers de chaque Province), qui, au siège du Directoire militaire, se prolongent souvent fort tard dans la nuit.

A peine désigné, Didier Ratsiraka, dissout le Directoire militaire et constitue un Conseil Suprême de la Révolution composé d’éléments civils et militaires parmi les tendances les plus progressistes du Pays.

Moins de 3 mois plus tard, le 26 août 1975, une charte de la Révolution socialiste malagasy est publiée, qui dessine à grands traits les options de la politique intérieure et internationale proposées.

boky-mena1.jpg

 

 

Le "Livre rouge" de Didier Ratsiraka:
Les Fondements de la révolution malgache ou La Charte de la révolution socialiste malagasy, ou Boky-Mena, est un recueil de 200 pages, à petit format (10x13), qui rappelle le petit livre rouge de Mao Tsé Toung. Il a été publié le 26 août 1975. Il se glisse facilement dans tous les sacs. Il s'agit d'un long discours-programme qui détaille le plan d'action de Didier Ratsiraka. Celui s'appuie sur trois axes : unité nationale des peuples malgaches, décentralisation du pouvoir au niveau des villages (fokonalana), et socialisme.
               «La révolution socialiste est le seul choix possible pour parvenir, à Madagascar, à un développement rapide.»
Le texte du Boky-Mena a été diffusé intégralement, par tranches, à la radio, pendant douze jours, à sa publication.

Le Boky Mena Charte de la Révolution adoptée par référendum en décembre 1975 en même temps que l’adoption de la constitution de la république démocratique de Madagascar et l’élection à la tête de l’Etat de Didier Ratsiraka, définit le projet politique, économique et social qui est proposé aux malgaches. Soumise au vote populaire, elle fut, à plus de 94 %, approuvée ainsi que ma propre candidature à la présidence de la république.


Didier Ignace RATSIRAKA : 4e et 6e Président de Madagascar 4 janvier 197627 mars 1993 (17 ans, 2 mois et 23 jours) - Élection : 21 décembre 1975 - Réélection : 20 décembre 1982 - 12 mars 1989 - Premier ministre Joël Rakotomalala, Justin Rakotoniaina, Désiré Rakotoarijaona, Victor Ramahatra, Guy Razanamasy - Prédécesseur : Richard Ratsimandrava -  Successeur : Albert Zafy : 9 février 19975 juillet 2002 (5 ans, 4 mois et 26 jours) - Premier ministre : Pascal Rakotomavo, Tantely Andrianarivo, Jacques Sylla - Prédécesseur : Albert Zafy - Norbert Ratsirahonana (intérim) - Successeur : Marc Ravalomanana - Président du Conseil suprême de la Révolution : 15 juin 19754 janvier 1976 - Prédécesseur : Gal Gilles Andriamahazo Successeur Lui-même (Président de la République) - Ministre des Affaires étrangères 19721975 - Date de naissance : 4 novembre 1936 (75 ans) - Lieu de naissance Vatomandry (Colonie française de Madagascar) - Nationalité : malgache - Parti politique : AREMA - Conjoint : Céline Velonjara - Diplômé de Lycée Henri-IV, École navale - Profession : Officier supérieur - Résidence : Palais d'État d'Ambohitsorohitra et de Iavoloha.

Biographie:

La famille Ratsiraka a marqué le paysage politique malgache depuis les années 1940, mais elle s'est surtout fait connaître grâce à Didier Ratsiraka qui a dirigé le pays de 1975 à 1993 puis de 1997 à 2002. L'histoire de la famille commence avec la naissance d'Albert Ratsiraka en 1896, à Niarovana, dans la province d'Antananarivo - la capitale de Madagascar. Issu d'une famille modeste, Albert s'installe à Moramanga à 18 ans et devient tireur de pousse-pousse.

Grâce à une volonté de fer, il arrive à suivre quelques cours et devient administrateur - traducteur sous les ordres des Français qui occupent alors l'île. Marié à Marcelline Rafilipo, issue de l'ethnie Betsimisaraka, il projette de faire de ses enfants - dont Didier Ignace Ratsiraka, né le 4 novembre 1936 à Vatomandry - des ténors de la politique et travaille dur pour leur donner une éducation de choix. Après avoir participé aux côtés des Français à la répression des insurgés malgaches en 1947, Albert Ratsiraka s'installe avec sa famille à Toamasina (Tamatave) qui devient leur ville d'adoption. Didier et Etienne Ratsiraka, les fils d'Albert - et il en a eu un troisième, Jean-Baptiste, mais ce dernier est mort de folie en 1989 - entrent chez les Jésuites puis Didier - particulièrement brillant - « monte » à Tananarive et fréquente le prestigieux Collège Saint Michel à Amparibe. Didier Ratsiraka s'envole ensuite pour la France en 1955 et obtient son baccalauréat au lycée Montgeron. Il part à la conquête de Paris l'année suivante et intègre Henri IV où il suit des cours de maths sup, maths élémentaires et maths spécialisées.

jeanne-d-arc-copie.jpgEn 1960, Didier est reçu à la Navale et embarque sur le Jeanne d'Arc en 1962. A l'occasion de ce voyage de fin d'études, il visite plusieurs villes et pays importants comme Hong-Kong, Panama et Pearl Harbor. Avec un grade d'enseigne de vaisseau 1ère classe, il retourne au pays et brigue le commandement du Tanamasoandro, un bâtiment franco-malgache ancré à Diégo-Suarez. Suite à de fausses manoeuvres, le navire coule et Didier RATSIRAKA écope d'une sanction particulière. Il est envoyé en « exil » à Paris en tant qu'attaché d'Ambassade.

Après avoir été ambassadeur, Didier Ratsiraka a suivi son père, qui était meneur d'un parti PADESM à Moramanga, dans la politique. C'est dans ce parti qu'il a fait la rencontre avec Céline VELONJARA, dont le père est l'un des tenors du PADESM, avec qui il s'est marié et a eu trois enfantsI: Olga RATSIRAKA, Sophie RATSIRAKA, Annick RATSIRAKA et Xavier RATSIRAKA le fils unique du couple.

 

Le saviez-vous:

didier-ratsiraka.jpg

 

Didier Ratsiraka a été le plus jeune président de Madagascar, propulsé à la tête du pays à 39 ans.

Il est aussi celui qui est resté le plus longtemps au pouvoir avec quatre mandats, dont septennats complets, un septennat écourté et un quinquennat.

 

 

 

 



4 votes. Moyenne 2.75 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×