JORO (Invocation sacrée)

wikipedia.jpgdaddy-boky4.jpg

LE JORO

L'INVOCATION SACRÉE

Robert ANDRIANTSOA

 

Le Joro Orana - Asarabe : Région du lac Alaotra
Joro orana, Asarabe Alakaosy, Joro Hasarabe : il s'agit en fait, sous des appellation différentes suivant les régions où elle est pratiquée, d'une seule et même, tradition observée chez les paysans Sihanaka riverains du lac Alaotra. La cérémonie a pour objet de demander la bénédiction divine et des ancêtres pour que la région soit assurée d'une meilleure saison de pluies, gage d'une récolte abondante. Un zébu est sacrifié (joro) en guise d'offrande. C'est une occasion de réjouissances collectives qui peuvent durer jusqu'à trois jours.

Les Sihanaka, un groupe ethnique de la région du Lac Alaotra, s'adressent aux divinités, aux mpañazary, aux ancêtres ainsi qu'aux forces de la nature. Ils les invoquent par le rituel du joro. Comme le peuple malgache est issu d'un mélange de plusieurs groupes venant des différents pays, l'origine du mot "joro" n'est pas vraiment précise. Elle peut varier d'un livre à un autre, selon les sources de données où l'auteur a puisé ses idées.
Certains affirment que le mot malgache "joro" vient du sankrit "yajur"() tandis que d'autres disent qu'il serait plutôt venu du javanais "ouroub" qui signifie "brûler", "flamber"(). Par ailleurs, il existe un mot malaisien qui semble plus proche du joro, "djourou" qui signifie "angle", "coin". Cette conception apparaît dans le rituel malgache du "zoro firarazana" pour signifier le coin nord-est lequel est l'angle de prières.
Quoi qu'il en soit, quand nous disons "joro", nous pensons toujours à la position de celui qui est débout. Ainsi, "mijoro" c'est se tenir débout. Et c'est d'ailleurs, dans ce sens que les Betsimisaraka affirment leur approche du joro : "Jôro englobe à la fois le discours religieux qu'on prononce debout et le sacrifice par le feu"().
Le joro est aussi une prière qu'une famille ou une société adresse aux divinités, aux mpañazary et aux ancêtres. Un élève pasteur a écrit que le joro est une affirmation directe d'une famille, de ce qui la tracasse, à ses ancêtres ou à Dieu sans aucun intermédiaire : "Fiventesan'ny fianakaviana ny mahaporitra azy amin'ny Razany na amin'ny Zanahary mivantana tsy misy mpanelanelana"().
Les Sihanaka pratiquent le joro, dans l'espoir de recevoir une bénédiction venant des dieux, des ancêtres et des entités sacrées. Par le truchement de ce rite, ils leur demandent une bonne récolte et un bon rendement en élevage. Ils prient aussi pour que ces entités divines laissent grandir les enfants et donnent une longue vie aux adultes ; non seulement pour cela mais aussi pour être toujours en bonne santé et vivre dans la prospérité.
Comme la plupart des Malgaches, les Sihanaka attachent beaucoup d'importance aux zébus et à la riziculture. Il en résulte alors qu'au moment de l'invocation, ils n'oublient pas d'implorer les divinités de leur épargner des voleurs et des autres personnes voulant les nuire. Ainsi, selon l'objectif, le joro peut-il être familial ou collectif. Le joro familial peut se faire à la maison de l'orant. Cependant, on peut aussi le consulter à domicile. Cela se voit très souvent pendant les inaugurations des nouvelles maisons. En ce qui concerne le joro collectif, il ne se fait qu'en présence de tout la communauté villageoise.
Le joro collectif se fait par village, par exemple pour se purifier ou pour demander de la pluie. Mais les deux grands types de joro collectifs ne se célèbrent qu'aux villages respectivement appelés Añororo et Antsapañanefatra non loin du village de Mahakary, tous les deux situés dans la sous-préfecture d'Amparafaravola. Celui qu'on accomplit à Añororo est connu sous le nom de "Feraomby".
Selon la légende, un mpañazary appelé ANDRIATSIMITOVIAMINANDRIANA avait lancé un javelot (longy), qui a atterrit au village d'Añororo. Selon les recommandations de ce mpañazary, c'est à cet endroit qu'il faut ériger un poteau sacrificiel. Depuis ce temps là, le feraomby est célébré périodiquement dans ce village.
En ce qui concerne le joro collectif que l'on accomplit, au début de la saison culturale, à Antsapañanefatra, il consiste plutôt en une prière pour demander une bonne récolte ou de la pluie qui tarde à tomber. Il ne se célèbre qu'un mardi, jour conçu comme symbole de l'abondance et de la fertilité.
Nous rapportons ici le joro soroñandro, une invocation sacrée de conjuration de mauvais destins, prononcé par le devin astrologue.

Joro sihanaka

Mangataka ny Hasin'ny mpañajary, hasin'ny razaña daholo, Hasin'ny aody, hasin'ny zava-masina, na lavitra na akaiky. Mikaiky, mañantso zaho, fa hijôro. Mangataka ny jôro, mangataka ny tsara.
Ary miala tsiñy zahay, miala fondro. Tsy rainy fa zanañy, tsy zoky fa zandry. Hijôro zaho, miala tsiñy, miala fondro.
Làlam-be malama ny tsiñy : tsy omban'ny razaña talôha, ivilizanay avy afara. Ariana amin'ny rano be mivalaña, am-baha sosotra, añaty ala be maiziña, ny vato be tsy mihetsika, ny vato tsy ahazoa-manongo, añy amy tany tsy ilalôvan-jaza, ñy tany tsy diavin'olona. Izany ñy mahaleo, mahalasaña ny fondro.
Afaka ny tsiñy fangalan'ny vava. Ny arahaba sy hasiña, am-pela-tànan'ny tômpony. Zahay zao : hamboly hahavokatra, hiompy hahavañona, hitombo ny madinika, ho antitra ny geda, ho vañon'aiña, ho vañon-karena. Tsy ho hitan'ny mpisimba, tsy hitan'ny mpandratra. Zany ñy saotra ela maha-masina izay napetraky ny razana.
Miantso, miantso, miantso an'Andriamanitra, miantso Anao Zañahary. 
Antsovina Hasina Rakotrokotroka, Ravaratrañambo, Rahazary be RAOÑIRANTO. 
Antsovina Zañahary mpilaza, VOROKOBOKOBOÑA, mahay ny añambo, mahay ny ambony tany.
Ny añantsovanay : eo e ry Rakoto, hañamboatra soroñandro. Io ñy fameriatambo, io ny tsimatahobintaña, ny kôpy madio, ny rano mazava, hijorôana ny zaza teraka, hatao soroñandro. Hitombo io zaza io, hiolotra an'izy mianakavy, hitondra harena, hitondra fahavokarana. Hianatra izy io, mba ho lasa fara-tampony, ho tafakatra olomanga. Izany ñy raha ijoroana, angatahana, añantsovana Zañahary. Avia mañantrika, avia mañoloana. Hangataka ny soa, hangataka ny tsara.
Voantso ny Andriamanitra sy ny Zañahary.
Antsovina koa ny Tany sy ny Lañitra, ny Volana sy ny Masoandro. Miantsilañy, ny lañitra andrandraina ; miankohoka, ny tany hitsahina, diavina. Fataon'ôlona kô mijôro, mañamboatra soroñandron-jaza zao. Hangatahana ny soa, hangatahana ny tsara.
Antsovina ny mpañintaña, ny mpañazary, ny Tendrombohitra roa ambin'ny folo, ny joron-tany efatra, ny ampovoany fahadimy. Mety koa mpañintaña, mpañazary mañodidina ny ranon'ny laka Alaotra, faritr'i Sihanaka. Tsy misoritra zahay, tongava daholo, hangatahana ny soa, hangatahana ny tsara.
Antsoviña akao Mitsinjoarivo : akao i RATSIOTSIOKA, i RAVATOHARAÑANA, akao i ANDRIAMAÑENIKARIVO, i ANDRIAMAMELONARIVO.
Antsovina akao Andapavola : i ANDRIANAMBONINOLONA, i ANDRIANIMANJAKA. Razaña nametraka zany. Raha nataonareo taloha jôro zao, ka ataonay madinika avy afara.
Antsovina Andranomahavelona : akao i VELOPANOÑY, i VOLAHASINA.
Antsovina Ambodiamontana : akao i ANDRIAMBAVY.
Ny Añororo : i SALOVAMBOLO, i ANDRIANTSIMITOVY.
Akao koa Anosivola-Ampilahoana : akao i ANDRIAFETSIBE, i RAFOLOANDRO.
Ireñy mpañintana, mpañazary, andrefan'ny rano Alaotra. Angatahana ny soa sy ny tsara.
Antsovina koa Vohitrandriana : akao i ANDRIAMAHAVAÑONA.
An-tampon'Ambohitrambo : antsovina i RASOAVINTSY.
Akao Ambatondrazaka : akao i VATONDRAZAKA.
Antsovina miorika Ranofotsy, ny akao Ambatonindriamarovola : antsovina i ANDRIAMARIVOLA.
Antsovina akao Vohimena : akao i ANDRIANTSIAVONY.
Antsovina an-tampon'Ambohitsimañeky : akao i ANDRIAMITEMBOLA.
Antsovina ao Amboavory : akao ARIVOLAHITSIMATINDRAIANDRO.
Antsovina aketo Ambohimiangaly : akao i RENOÑY, i REMENGALY, akao i ZOHARIZAFY.
Razambe nametraka zany, tômpon'ny Hasina, tômpon'ny Hazary. 
Avea mañatrika, avea mañolôana, fa mañamboatra soroñandron-jaza zahay ity.
Antsovina an-tampon'ny Ankaràtra : i ANDRIAMBEKATONA, ANDRIAMAÑARIÑITANY.
Andrababesoa : antsovina i rafotsibe RASOA.
Hatra any an-Tampoketsa : i KOTOFOTSY, i MBARAKAMBO, i RASOALAHO.
Antsoina koa Andrababe : akao i RATANIBE. Izany no tômpon'ny hasina, tômpon' ny hazary, faritra sihanaka akato.
Hianatra io zaza io, mbo ho fara-tampony, ho tafakatra olomanga, hitsaka ny añy ampitan-driaka, ampitan-dranomasina. Izany ny raha jorôana, angatahina amin'izao fotoana. Ho tombo tazaina izy io, tsy hifanohitra ny vintan'izy ireo, fa mba hifamelona ny vintan'izy mianakavy.
Voantso ny mpañintana, ny mpañazary. Antsovina koa ny Tsiñy, Tsiñy mahavañona aiña, mahavañon-karena, mahabe zaza feno traño, mahavokatra raha ambolena, mahabe aomby an-kijany.
Antsovina Andriamarofaly : LEMADITRA, KOTOLAHIMENASOMOTRA, LAVALONGY, ianareo tsiñy rehetra miambina ny tany diavina, ny rano sotroina, ny hanina ho hanina. Mba tsy hanìñy ianareo, tsy hanakaitra. Hampitombo ny zaza madinika, hahantitra ny geda, hahavañona aiña, hahavañon-karena. Fa mijôro zahay ity, mamboatra soroñandron-jaza. Ka hitombo io zaza io, tsy hifanohitra ny vintan'izy ireo, fa hifamelona. Hianatra izy io, ho lasa fara-tampony, ho tafakatra olomanga. Izany no ijorôanay, angatahinay izao. Hitondra zandry betsaka izy io, hitondra harena, hitondra fahasalamana, ijoroana amin'io zaza io. Izany no jorôana, angatahina aketo.
Antsovina ianareo razaña dahôlo, mandry Ilohavohitra. Iñy anao Dadilahy, Daday, tômpon'ny hasina, tômpon'ny hazary. Ireo ny zavatra napetrakareo, hañasoavana fianakaviana. Io ny zafy aman-janaka, havan-tsy mahafoy, faditra tsara, mpiara-moniña. Raha nataonareo taloha izy io ka ataonay zaza madinika avy afara. Hazary napetrakareo ka hasiñinareo ny joronay, hasiño ny ranombavaka. Ny zaza atao soroñandro, ho tombo tsara be.
Hianatra izy io, ka ho lasa fara-tampony. Izany raha ijorôana, angatahinay izao. Mety koa razaña niaviany, razaña avy amin'io zaza io, avy amin-drainy, avy amin-dreniny.
Tsy misoritra izahay, tsy mañavaka, na ny voatoñona na ny tsy voatoñona. Tongava daholo ô. Angatahina ny soa, angatahina ny tsara. Mety koa razaña sihanaka, tsy misy hafa.
Hatra añy Ampatakamaroreny ny avaratra. Anjingo ny farany atsimo. Manañamontana ny añava. Vohibato ny andrefana. Ankobak'izany, razan'ny Sihanaka, tsy misy hafa. Tongava daholo. Zey joro atao aketo de mahasoa, mahatsara, Andriamanitra, Zañahary.

INVOCATION RITUELLE SIHANAKA (traduction)
J'invoque la puissance des saints(), la puissance de tous les ancêtres, la puissance des charmes, la puissance de tous ceux qui sont sacrés, de près ou de loin. J'appelle, j'invoque pour cette prière. Je prie pour ce jôro, j'implore pour sa bienfaisance.
Avant tout, nous nous débarrassons de nos fautes, nous nous débarrassons des chocs en retour que cela pourrait entraîner. Je ne suis pas le père mais le fils, pas l'aîné mais le cadet. Je vais prier au nom de tout le monde et pour cela je m'accuse de toutes mes fautes, je me lave de tous reproches.
Les reproches sont des chemins glissants : les ancêtres ne passaient pas dessus, les générations les évitent. Il faut les (reproches) jeter au fil des fleuves, dans des paniers bien cousus, dans les forêts noires, sur des rochers immobiles, des rochers inébranlables, dans les endroits où aucun enfant puisse jouer, dans les lieux où personne ne passe. Ce sont eux qui supportent et digèrent les reproches.
Les fautes étant levées, elles qui sont les clés de la bouche. Les salutations reviennent aux charmes de divination et à leurs détenteurs. Bénissez-nous : puissent les cultivateurs avoir des bonnes récoltes, les éleveurs avoir des bêtes fertiles, les enfants grandir, les adultes vivre jusqu'à la vieillesse, être en bonne santé et prospères. Que les personnes nuisibles ne les connaissent pas, que les destructeurs les ignorent. Voilà les bénédictions que les ancêtres nous ont léguées et qui restent vivace.
J'invoque, j'appelle, je prie Dieu, je t'implore, o toi Dieu.
J'invoque sa sainteté Honorable Tonnerre(), Honorable Feudenhaut(), sa célèbre sainteté fleuvelac().
J'invoque la divinité messagère, OISEAUDESCONFIDENCE(), toi qui connais ce qui ce passe là-haut et ce qui est sur la terre.
Le motif de cette invocation est : le voici Rakoto(), il souhaite rectifier les influences des astres. Nous sommes venus avec le dévieur-de-sort(), avec le briseur de destins(), une coupe pure, de l'eau claire pour la bénédiction de l'enfant qui vient de naître, pour le rituel de conjuration. Puisse cet enfant grandir auprès de sa famille, qu'il apporte richesses, qu'il apporte la fertilité. Puisse cet enfant parvenir au sommet s'il va étudier, devenir une élite. Voilà l'objet de notre prière, demander, implorer Dieu. Venez assister, venez devant nous. Nous allons demander le bien, implorer le meilleur.
Dieu et les divinités sont tous invoqués.
J'invoque également la Terre et le Ciel, la Lune et le Soleil. Couchant sur le dos, nous avons le ciel au-dessus de yeux ; baissant la tête, nous marchons sur la terre, mettant les pieds dessus. Il est de coutume de corriger les influences des destins astrologiques. Nous demandons le bien, nous implorons le meilleur.
J'invoque les devins astrologues, aux saints, aux douze Collines(),les quatre points cardinaux, celui du milieu en est le cinquième, à tous les devins astrologues et saints qui auraient exister autour du lac Alaotra, région des Sihanaka. Venez tous sans distinction de notre part, nous allons demander le bien, nous allons implorer le meilleur.
J'invoque ceux du lieu dit Mitsinjoarivo() : là reposent Honorable BRISEDEVENT, Honorable ROCHECLAIRE(), aussi Honorable PRINCEGOUVERNANLESMILLE, Honorable PRINCEFAISANVIVRELESMILLE ;
J'invoque ceux du lieu dit Andapavola() : PRINCEAUDESSUDETOUS, PRINCERENANT. Ce sont les ancêtres qui nous ont engendrés. Le rituel d'invocation était votre prière habituelle et nous, les descendants, nous le perpétuons.
J'invoque ceux du lieu dit Andranomahavelona : là reposent FLEUVEINTARISSABLE() et ARGENSACRÉ.
J'invoque ceux du lieu dit Ambodiamontana : là vivait PRINCESSE.
Ceux du lieu dit Añororo : CHEVEUSUNIS(), PRINCESANZEGAL().
Au lieu dit Anosivola-Ampilahoana : là vivaient PRINCETREMALIN() et Honorable DIXJOURS.
Voilà les devins astrologues, des saints ayant vécu du côté ouest du lac Alaotra. Nous vous demandons le bien, nous vous implorons le meilleur.
J'invoque ceux du lieu dit Vohitrandriana : là est PRINCEDELAFERTILITE().
Ceux de la cime de la colline dite Ambohitrambo : j'invoque BEAUMARTINPECHEUR().
J'invoque ceux d'Ambatondrazaka : là est ROCHESUPPORTANT().
J'invoque ceux du long de la rivière appelée Ranofotsy, ceux du lieu dit Ambatonindriamarovola() :j'invoque PRINCERICHEDARGENT.
J'invoque ceux du lieu dit Vohimena : là est PRINCENONCACHE().
J'invoque celui de la cime de la colline dite Ambohitsimañeky : là est PRINçAIMARGENT.
J'invoque celui du lieu dit Amboavory : là est MILHOMENEMOURANPAZENUNJOUR().
J'invoque ceux du lieu dit Ambohimiangaly : là sont Honorable FLEUVE, Honorable CHANTEUR et GARPETIFILS().
Ce sont nos ancêtres, maîtres des charmes, professionnels dans les divinations.
Venez assister, venez devant nous car nous allons actuellement corriger les influences des destins astrologiques d'un enfant.
J'invoque ceux de la cime de la montagne dite Ankaràtra : là sont GRANPRINCEBAROUDEUR, PRINCEDELASECURITÉ(), 
Du lieu dit Andrababesoa : j'invoque la vieille LABELLE.
J'invoque jusqu'à ceux des plateaux de Tamponketsa : là sont LEBLANC, VIVREVIEUX et BONEBENEDICTION().
J'invoque également ceux du lieu dit Andrababe : là est Honorable VASTETERROIRE, maître des charmes, spécialiste des divination ayant vécu dans cette région sihanaka.
Puisse cet enfant parvenir au sommet s'il va étudier, devenir une élite, voyager au-delà des mers, au-delà des océans. Voilà l'objet de la présente prière, c'est ce que nous sommes en train de demander. Venez assister, venez devant nous. Nous allons demander le bien, implorer le meilleur. Puisse cet enfant grandir auprès de sa famille, que les destins qu'il apporte richesses, qu'il apporte la fertilité.
Les devins astrologues sont invoqués, ainsi que les saints. J'invoque également les Génies de la terre, les Génies donnant la bonne santé, accordant la prospérité, permettant aux enfants de remplir la maison, favorisant la bonne récolte, rendant les zébus des pâturages féconds.
J'invoque ceux du lieu dit Andriamarofaly : TÊTEDURE, BARBEROUGE, LONGJAVELOT, vous, toutes les Génies qui veillez sur la terre sur laquelle nous marchons, les eaux dont nous buvons, les nourritures que nous consommons. Que vous n'ayez aucun reproche envers nous, que vous ne nous infligiez point de handicap. Puissent les enfants grandir, les adultes vivre jusqu'à la vieillesse, de bonne santé, prospères. Nous prions pour corriger les influences des destins astrologiques. Puisse cet enfant bien grandir, que son destin ne s'oppose pas à ceux de ses parents mais qu'ils se soutiennent. Puisse cet enfant parvenir au sommet s'il va étudier, devenir une élite. Puisse-t-il entraîner beaucoup de cadets, richesses et santé. Voilà l'objet de la présente prière, demander, pour cet enfant.
J'invoque tous les ancêtres, vous qui reposez sur toutes les collines et montagnes. O toi grand-père, Pépé, maître des charmes, spécialistes des divinations. Voici les objets que tu nous ont légués pour le bien des familles et des ménages. Voici tes enfants et tes petits-enfants, les parents qui s'attachent à nous, les co-habitants, les membres de notre société. Ce sont des charmes de divinations que vous nous avez laissées, sanctifiez notre prière, sanctifiez nos intentions. Puisse l'enfant dont nous corrigeons le destin astrologique bien grandir.
Puisse cet enfant parvenir au sommet s'il va étudier, devenir une élite. C'est l'objet de notre prière, c'est ce que nous demandons. J'invoque tous les ascendants de cet enfant, du côté paternel comme du côté maternel.
Nous ne faisons pas d'exception, pas de distinction, ceux dont les noms ont été cités ou non. Venez tous. Nous vous demandons le bien, nous vous implorons le meilleur. A tous les ancêtres des Sihanaka, tous sans exception.
La limite au nord c'est la colline dite Ampatakamaroreny(), au sud c'est la colline d'Anjingo, en aval c'est la colline de Manañamontana, à l'ouest c'est la colline de Vohibato. A l'intérieur de ces limites, ce sont tous des ancêtres des Sihanaka sans distinction. Venez tous. O Divinités, o Dieu, puisse la prière que nous prononçons actuellement nous apporte le bien et le meilleur.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site