Betsileo

wikipedia.jpgdaddy-boky4.jpgBetsileo

"Les nombreux invincibles"

Robert ANDRIANTSOA (robertandriantsoa@yahoo.fr - dadaroby24@gmail.com)

 

Les premiers peuples à s'être installés en pays Betsileo, étaient les Fonoka et les Gola en Isandra, les Taimbalibaly et Tandronirony en Lalangina et les Bongo en Arindrano, population connue comme étant originaire d'Afrique, et qu'on considérait comme assez primitive, menant une vie fait de cueillette dans les fôrets des Hautes-Terres, et d'élevage de zébus. Cette population, d'après la tradition, s'était installée bien avant les Vazimba.
Vers le XIVème siècle, les Vazimba auraient pris possession des terres de Lalangina et d'Isandra au centre, de Vohibato et Homatrazo au sud et de Manandriana au nord, assujettissant les premiers tribus au sein de leur royaume.
Un immense feu de fôret, l'"afotroa", aurait été déclenché par un Roi Vazimba Andrianafotroa, afin de défricher la région, dans le but de vulgariser la riziculture irriguée, et l'élevage.
Quand les Andriana d'Imerina, les "Iarivo", vinrent, ils demandèrent des terres aux Vazimba, que ces derniers s'empressèrent de leur offrir, mais ces terres s'avéraient être incultivables.
Pour lever l'affront, les Andriana d'Imerina decrétèrent que les Vazimba ne pouvaient plus enterrer leur mort dans la terre, et ils durent surélevés leurs tombeaux (les fasam-bazimba), la plupart dans des grottes dans les montagnes.
Des guerres se succédèrent, et les Vazimba auraient migré vers l'ouest, laissant place au royaume d'Iarivo, vers le début du XVIème siècle.
 
Les Iarivo régnèrent donc près du col de Vinanitelo, aux sources de la Matsiatra, à Andohavolanony. Cinq Rois, que les Vazimba, qui étaient restés considérés comme des Dieux, s'y succédèrent: Andriantompo, Andrianaboabo, Andrianabolisoa, Andrianakatsakatsa et Andriandehibe.
Au XVIIème siècle, le royaume d'Iarivo s'étendit de plus en plus, dans les vallées de la Mango, de l'Iboaka, de l'Isaka et de l'Isandra.L'administration de ces territoires fut confiée à des nobles et officiers Iarivo, les Mahamasinandriana.
•    Un des premiers royaumes "indépendants" Betsileo, fut Manandriana, crée au XVIIème siècle par Andrianitanosy,succédé par Andrianantara I, Andrianantara II et Andrianantara III.
•    Un autre royaume, "indépendant", fut crée au début du XVIIIème siècle, par Ralambovitaony,un descendant des rois de Manandriana, le royaume d'Isandra, ce royaume était un des plus prospère, sous le règne de Andriamanalina I, Andriamanalina II, puis commenca son déclin sous Andriamanalina III.
•    Le troisième royaume, le Lalangina, a été crée, au XVIIIème siècle, par Rahasamanarivo, ses successeurs étaient: Andrianomindranarivo, (qui partagea le Lalangina en quatre provinces),Raindratsara et Andriambavizanaka.
•    L'Arindrano, aurait été crée par Rahasamanarivo également, les Rois qui y régnèrent étaient: Ralainony I, Andriambelonandro I, Raonimamina, Ranarorahoaka, Andriambelonandro et Ralainony II.
•    Le dernier royaume, fut Fisakana, crée aussi au XVIIIème siècle, et régenté par : Rahenry, Rivoekembahoaka I, Andriandriana et Rivoekembahoaka II.
Ces royaumes eurent des administrations "indépendantes", n'étant plus soumis à l'Imerina. Bien que se guerroyant entre eux, ils constituèrent quand même le royaume "Betsileo", mot qu'on qualifie d'origine Merina.Au XIXème siècle, les royaumes de Manandriana, de Lalangina, d'Isandra et Fisakana furent conquis par le Roi Andrianampoinimerina, et devinrent les vassaux de l'Imerina.
 Malgré le départ des Vazimba, leurs us et coutumes pérdurèrent, et influencèrent toutes les dynasties régnantes Betsileo. Ce royaume Betsileo, avait pour vocation, comme en Imerina, d'instaurer un système qui était basé sur le respect de la volonté des sujets, un début de "fanjakana" ou "étatisation", d'où la promulgation du Code Betsileo (Dina) en 118 articles.
La hiérarchie sociale Betsileo était divisée en quatre classes:
1.    Les Hova (nobles): la lignée royale, à laquelle tous les zébus, les "omby" ("provenant" du mot bantou "gnombé") étaient leur propriété.Tout achat, ou mise à mort d'un omby réquérait la présence d'un Hova.
2.    Les Andehova : esclaves considérés comme des hommes libres, car bénéficiant du statut "d'être au service" des Hova.Les bras droits des Hova étaient les Andriambaventy. Les nourricières des enfants Hova, les Raindraoto, et les Ramanga, employés pour boire le sang du Hova blessé.
3.    Les Olom-potsy (Olom-potsiny): caste de la société Betsileo, qui caractérise "les simples mortels, que rien ne vient distinguer".Le pays Betsileo serait composé de 78 clans d'Olom-potsy.
4.    Les Andevo : les esclaves, vaincus des guerres.

6 votes. Moyenne 1.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×