Antandroy

wikipedia.jpgdaddy-boky4.jpgAntandroy

"Ceux du Pays d'épine"

Robert ANDRIANTSOA (robertandriantsoa@yahoo.fr - dadaroby24@gmail.com)

sud1.jpgÀ l'extrême sud de Madagascar s'étend la région aride de l'Androy, le « pays des ronces », dont les habitants sont les Antandroy. Au xvie siècle, l'ouest du pays était peuplé par les Karimbola et l'est par les Mahandrovato. Ces populations furent soumises et réunies par les chefs zafimanara venus de la région de Fort-Dauphin. Mais cette unité fut rompue au XVIIIè siècle par l'invasion des peuples voisins (Sakalava, Bara, Antanosi) qui submergèrent et ruinèrent le royaume zafimanara.

Les populations antandroy ne retrouvèrent jamais leur unité et restèrent divisées en une multitude de tribus, unies parfois en confédérations guerrières. La guerre, les vols de bœufs et de femmes constituaient leurs principales activités jusqu'à la pénétration française au début du xxe siècle.

Très sec, le pays est difficilement cultivable et la population vit surtout de l'élevage extensif d'ovins et de bovins. Jusqu'en 1928, le cactus ou raiketa procurait l'unique aliment du bétail et, en période de famine, un complément de nourriture pour l'homme, mais après l'introduction de la cochenille dans l'île, tous les raiketas étaient détruits, apportant des modifications importantes dans la vie et le paysage des Antandroy. Ceux-ci combinent ces activités avec une grande mobilité hors de la région. Les Antandroy fournissent une main-d'œuvre abondante dans les grands centres urbains de Madagascar.

Une activité de pêche s'est développée sur les côtes. L'agriculture s'est tournée vers le riz, le millet et le maïs.

Dotés d’un caractère dur forgé par une terre rude, ils sont actuellement les descendants de valeureux guerriers et leur courage demeure légendaire.

Vers le XVème siècle, les premiers autochtones connus du pays d'Androy, étaient les Karimbola, occupant la partie ouest du pays, dans la région située entre les rivières Manambovo et Menarandra, l'actuel plateau Karimbola (Beloha); et les Mahandrovato ("ceux qui font cuire les pierres"), occupant eux, la partie est du fleuve Manambovo, près d'Ambovombe.
Fin XVIème siècle, un Roi  des ZafiRaminia du Sud-Est, Andriankoantane, avait deux fils, Andriamanare l'aîné, et Andriamandraha le cadet.
Une rixe entre les deux fils les menèrent à former des clans différents, le clan des Linta (près du fleuve du même nom) et des Menarandra ont été crées par Andriamandraha. Son frère Andriamanare occupa la règion à l'est du Menarandra, conquit le territoire des Karimbola et des Mahandrovato, les soumettant à son autorité, pour former le royaume des Antandroy.
Au XVIIIème siècle, des vagues successives d'invasions des Sakalava, Bara et Antanosy ruinèrent le royaume des Zafimanare.

Langue
Le dialecte antandroy (ou tandroy) est une branche du malgache, une langue malayo-polynésienne du groupe barito.

Culture
C'est un peuple de pasteurs itinérants et austères. Ils sont réputés pour leur maîtrise de la divination et des sortilèges, et réalisent de beaux bijoux en argent et des tatouages. Historiquement, ils sont d'origine juive, arabe et indo-pakistanaise.

Les Antandroy et leurs eternels chapeaux pointu et une photo nous montre un Antandroy avec toute sa richesse, un balluchon et son zébu. La photo noir et blanc, nous montre un homme dans l'androy tennat une chauve sourie, j'ai pensé que c'était un lémurien nain, mais il ne vit pas dans l'Androy, il vit dans les bambous de la forêt du nord est.

Poème du sud ou sévit la sécheresse là ou rien ne pousse, là ou l'eau n'arrive pas.

Où es-tu Seigneur ? Où es-tu Dieu créateur ?
" Si Androy avait de l'eau - Cette terre serait heureuse
Tout pousserait - Le peuple serait dynamique
Le problème du Sud de Madagascar
Est principalement celui de l'eau potable
Tant pour le cheptel bovin que pour l'agriculture.

Tes voies sont autres que nos voies
Mais comment et pourquoi on sacrifie tant de femmes
tant d'hommes - La famine nous envahit
Ni feuilles, ni cactus ne poussent en leur saison
Seules, les feuilles mortes emportées par les tourbillons
L'absence prolongée de la pluie
L'automne qui s'enfuit provoque la sècheresse
Et tant d'enfants en détresse."

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×