RETRO ET MEMOIRE

Bienvenue sur Madagascar l'Île Empreinte !

 

Editorial


 L’Internet  devient avant tout une nouvelle forme de communication qui devrait répondre plus efficacement à notre souhait.


C’est nous dire combien l’Internet entend changer la mode de vie des hommes, en tant que complément indispensable à l’information quotidien, à la formation, à l’éducation du public...


Tel est l’objectif de ce nouveau site-web destiné à un public très large, se veut la matrice commune d’où seront dérivés des manuels répondant à des besoins spécifiques et nous souhaitons co-produire ces éditions avec tous. 


Il est mis à jour régulièrement pour que les internautes nationaux et internationaux puissent avoir une idée précise de la réalité économique, sociale et politique à Madagascar.


Il reste à souhaiter que ce site soit bien accueilli par ceux auxquels il est destiné.


Merci et Bonne navigation !


Robert ANDRIANTSOA


 Contact :


   - robertandriantsoa@yahoo.fr

   - dadaroby24@gmail.com


  - Tél : (+261) 32 07 776 76 / 32 98 746 47 / 33 02 765 00 / 34 10 538 39


Ceci est votre page d'accueil. Vous pouvez l'éditer (ainsi que le reste de votre site) depuis votre manager.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

wikipedia.jpgdaddy-boky4.jpgCREATION DU MONDE

Robert ANDRIANTSOA (robertandriantsoa@yahoo.fr - dadaroby24@gmail.com)

 

 

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

            Dieu dit : que les eaux qui sont au-dessous se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse.

            Et cela fut ainsi.

            Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers.

            La terre était informe et vide.

            Dieu vit que cela était bon.

                                                                                                          (La Sainte Bible)

La Terre est âgée de 4,6 milliards d’années.

À la fin du permien, tous les continents de la planète sont réunis en un seul immense territoire : la Pangée ( toute la Terre).

Au début du jurassique, deux super continents regroupent la majeure partie des terres émergées :

  • la Laurasie au nord (regroupant l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord),
  • le Gondwana au sud (l’Amérique du Sud, l’Afrique, Madagascar et l’Arabie).

Ils sont séparés par une vaste mer, la Téthys.

L’Antarctique et l’Australie forment un bloc unique qui se détache du Gondwana, tandis que l’Inde dérive vers le nord.

Progressivement, l’Amérique du Nord dérive vers l’ouest et s’éloigne du Gondwana, ouvrant peu à peu le golfe du Mexique. Dans l’hémisphère Sud, l’Amérique du Sud et l’Afrique commencent à s’éloigner l’une de l’autre.

Au sud de l’Équateur, dans l’Océan Indien, la cinquième île du monde après l'Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo, une île aux dimensions impressionnantes, est séparée du continent Africain par le canal du Mozambique.

Madagascar, cette île continent de la mer océane, dont la configuration épouse singulièrement l’empreinte d’un pied gauche, dont le gros orteil serait le cap d’Ambre, le petit orteil le cap Saint-André et le talon le cap Sainte-Marie, couvre une superficie de 587.000km2, et présente une longueur de côtes jalonnées d’îlots, estimées à plus de 5000 km.

En ce qui concerne son nom, il a été changé plusieurs fois à diverses époques. Car selon le récit de Thevet  penès quem tamem hujus rei sit fides, 'et l'on se fie à lui pour la véracité de cette chose', l'île a dû s'appeler jadis

- Pacras à cause de la quantité de tortues (car une tortue s'appelle Pacras).

- Ensuite, elle fut appelée selon un capitaine du Royaume de Céfola Albargra, c'est-à-dire Evêque.

- Puis Aristote lui donna le nom de Manutia Alphil, c'est-à-dire Roi Puissant. Enfin, elle fut appelée Madagascar en allusion au nom du roi de Madagaxo (qui est l'île de la Lune et l'est resté) jusqu'à ce que les Portugais l'appellent l'Île Saint Laurent. »

Elle s’est d’abord appelée :

- Qumr pour les geographes Suleiman al-Mahri et Ibn Madjid ;

- Cerné pour Pline ;

- Menuthias pour Poloniée ;

- Medruthis pour les marins grecs ;

- Sarambib pour les perses et les arabes (qui auraient plus tard donné des noms des pricesses des milles et une nuits : Djafouna, Cherbezat) ;

- Madagascar pour les cartographes (XVè siècle), nom proche de Madecasse ou Madecafe donnés par les indigènes à leur île et en allusion au nom du roi de Madagaxo (qui est l'Île de la Lune et l'est resté) jusq"à ce que les Portugais l'appellent l'Île Saint Laurent ;

- Enfin, elle fut appelée Île Dauphine pour les Français (Henri IV)

Elle reste Madagascar.